03/05/2004

Justine a repris les entrainements!

Le feu est vert pour Henin

03 mai 2004

 
Henin devrait bientôt pouvoir enfiler sa tenue de combat pour défendre son titre à Roland Garros. Photo Belga.  

PAOLO LEONARDI

Quinze jours après s'être entendu dire qu'elle souffrait du cytomégalovirus, un virus voisin de la mononucléose, Justine Henin a reçu le feu vert de son médecin traitant pour la reprise des entraînements.

L'ex-Rochefortoise a reçu samedi midi les résultats d'autres analyses qui avaient été effectuées plus tôt dans la semaine.

S'il n'a pas encore entièrement disparu, le virus qui provoque un état de fatigue poussé est en phase de guérison. C'est pourquoi il a été décidé qu'il ne servait plus à rien d'attendre plus longtemps.

Si elle avait déjà repris très modérément la raquette dès le début de la semaine dernière, et quelques exercices physiques très légers quelques jours plus tôt, Henin va donc à présent intensifier ses séances d'entraînement. Mais intensifier n'est peut-être pas le terme le plus approprié, vu que la reprise sera des plus prudentes.

La semaine de reprise n'est jamais une semaine excellente pour jauger le réel état de forme, argumente à ce sujet Carlos Rodriguez, l'entraîneur de la no 1 mondiale. On se situe généralement à cinquante pour cent maximum des possibilités. Plus que tout, nous devrons veiller à ne pas brûler les étapes. A chaque jour suffira sa peine...

Avec Roland Garros qui débute le 24 mai, Henin n'a toutefois plus trop de temps à sa disposition. On le sait, elle ne disputera aucun tournoi d'ici là, mais rien ne dit à l'heure actuelle qu'elle sera prête à temps pour le grand rendez-vous parisien. Si elle devait subir l'un ou l'autre contretemps dans les jours à venir, elle sera même contrainte d'annoncer, la mort dans l'âme, son forfait.

Pour l'aider à rattraper le temps perdu, Rodriguez a demandé à Pat Etcheberry, l'entraîneur physique de la Namuroise, de venir la rejoindre en Belgique. Car plus que ses talents purement tennistiques qui n'auront aucun mal à ressurgir même après un peu moins de trois semaines d'arrêt total, c'est bien sur le plan de la condition physique que la joueuse aura le plus de difficultés à retrouver son niveau. A un tel degré de compétition, la moindre journée de travail perdue se paye parfois au grand comptant. Pat ne voyage que très peu, mais il sait parfaitement que sa place, dans un moment aussi délicat que celui-ci, est aux côtés de Justine, expose Carlos Rodriguez.

Je lui ai demandé de venir nous rejoindre le plus vite possible, et il est en train de voir comment il pourra réaménager son agenda (NDLR : l'Américain d'origine chilienne s'occupe d'autres athlètes de haut niveau). L'idéal est qu'il soit là deux semaines avant Roland Garros. L'idéal aussi serait qu'il reste avec nous pendant tout notre séjour à la porte d'Auteuil. Mais, dans ce cas, son séjour serait d'un mois. Ce n'est pas rien...

Au chômage technique depuis plusieurs jours, Rodriguez ne s'est pas tourné les pouces pour autant. Il sait à présent qu'il est le mieux placé avec Etcheberry pour trouver la clé de la réussite future de sa joueuse.

De son côté, Justine Henin n'a d'autres choix dans les jours et les semaines à venir que celui de se lancer tête baissée dans sa préparation mais en sachant toujours rester à l'écoute de son corps pour ne pas dépenser de l'énergie inutilement.•

www.sporever.be

 



14:58 Écrit par Caro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.