04/03/2004

"Je ne suis pas invincible!"

«Je ne suis pas invicible!» (04/03/2004)
Justine Henin a glané sa 300e victoire sur le circuit à Doha

DOHA Justine Henin (WTA 1) a franchi un nouveau cap dans sa carrière, mercredi, à l'occasion de son entrée en lice au tournoi de Doha. En dominant, non sans un certain mal, la Vénézuélienne Maria Alejandra Vento Kabchi (WTA 43) 7-5, 6-3 au deuxième tour, l'Ardennaise a décroché sa 300e victoire sur le circuit.

«Il m'a fallu quelques jeux pour entrer dans la partie, confia, aux médias locaux, la première joueuse mondiale, qui fut menée 3-0 dans le premier set. Il n'est jamais facile d'enchaîner après avoir gagné un tournoi. Elle n'avait rien à perdre et fut d'emblée très aggressive. J'ai connu des difficultés, car elle a très bien joué à certains moments, mais je savais que je pouvais revenir...»

Lauréate des tournois de Sydney, de l'Australian Open, et de Dubaï, Justine Henin n'a pas encore connu la défaite depuis le début de la saison. Cette semaine, au Qatar, elle pourrait d'ailleurs fort bien décrocher son quatrième titre d'affilée tant l'opposition, limitée à Jennifer Capriati (WTA 5) et Anastasia Myskina (WTA 7), la tenante du trophée, n'apparaît pas de taille à pourvoir constester sa suprématie.

«Je joue très bien pour l'instant, mais je ne me considère pas invincible ou imbattable, sourit-elle. J'ai déjà connu une série plus importante de 22 matches sans défaite. Ce serait déjà bien si je me montrais capable de l'améliorer. Je crois que l'un de mes points forts est de pouvoir hausser le niveau de mon jeu lorsque je sens le danger. Si j'ai l'impression que je risque de perdre, je parviens rapidement à passer la vitesse supérieure...»

C'est la première fois de sa carrière que Justine Henin dispute le tournoi de Doha. Elle l'a spécialement ajouté à son programme après avoir renoncé à disputer le tournoi d'Anvers à la suite d'une bronchite qui a fait couler beaucoup de salive. Ce jeudi, elle affrontera sa copine Nathalie Dechy (WTA 29) en quarts de finale.

«Il n'est plus dans mes habitudes de disputer trois tournois d'affilée, expliqua-t-elle, même si elle fera cette fois une exception en s'alignant la semaine prochaine à Indian Wells, au beau milieu du désert californien. J'aime bien jouer à l'extérieur. Et puis, avec un soleil pareil, qui s'en plaindrait!»

«Kim et moi savons où nous en sommes»

L'Ardennaise n'a certes pas trop voulu s'épancher sur l'absence de soeurs Williams et sur l'influence qu'elle avait pu avoir dans son accession sur le trône de reine actuelle du tennis féminin. Tout juste a-t-elle bien voulu concéder qu'il serait évidemment bénéfique pour le jeu qu'elles reviennent à leur meilleur niveau.

«Chacun a son opinion sur le sujet, soupira-t-elle. Franchement, je m'en fiche un petit peu. J'essaye de faire mon métier le mieux possible. Il est évident que ce serait bien qu'elles reviennent, mais cela n'empêche que durant leur absence, les gens ont également pu assister à des matches d'un excellent niveau. Peu importe l'adversaire qui se trouve de l'autre côté du filet...»

La première joueuse mondiale a également confié que ses rapports avec Kim Clijsters étaient les plus normaux du monde. Les différents, pour autant qu'il y en ait eus à la suite des événements de l'été dernier à San Diego et après l'US Open, ont été aplanis une bonne fois pour toutes.

«Elle n'a jamais dit toutes ces choses à mon sujet. D'autres personnes bien. Je ne m'en suis certes jamais tracassée. Nous nous respectons et nous savons où nous en sommes. Elle possède le jeu pour gagner un grand titre un jour», confia-t-elle, ajoutant qu'en matière de tennis masculin, ses préférences se tournaient plus vers Roger Federer que vers Lleyton Hewitt.

«Lleyton est un remarquable joueur. Il est un vrai bagarreur. Personnellement, cela dit, je préfère Roger Federer. Il monte plus au filet, comme moi, et il prend plus de risques. J'aime bien ça...»


www.dhnet.be

10:33 Écrit par Caro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.